Historique et Objectifs PDF Imprimer Envoyer

    L’association a été créée à Belfort en septembre 2000 à l’initiative de S. Domas, jusqu’alors membre de « la compagnie Excalibur-Rhône » depuis 1996. Les statuts de la Compagnie Excalibur Franche-Comté (CEFC) sont ceux d’une association de type loi 1901 et définissent comme thème central le moyen-âge. L'association aborde ce thème selon trois angles : le sport, l'animation, la culture.

Le côté sportif représente la formation au combat médiéval, en utilisant des armes blanches de type médiéval. Le côté animation consiste à présenter des démonstrations d'armes et des ateliers pédagogiques lors de manifestations festives. Enfin, le côté culturel, qui est nécessaire aux deux autres, représente la formation aux artisanats, la fabrication de matériel, l'étude historique, ...

 

N'ayant à sa disposition aucun matériel d'animation lors de sa création, CEFC s'est consacrée principalement aux côtés sportif et culturel les deux premières années. Pendant cette période, de nombreuses réunions ont permis aux tous nouveaux membres de se former à la couture du cuir et du tissus, au travail de la cotte de maille, à la forge, à la cuisine, ... ainsi qu'au contexte historique lié à ces arts. L'association ayant peu de moyens, nous avons du fabriquer la quasi totalité du matériel, notamment les armes, les costumes, et même les tentes. Avec le temps, cet impératif est devenu une constante, à savoir qu'un membre faisant de l'animation doit être capable d'un minimum de travail manuel, à savoir coudre ses costumes et accessoires en tissus et en cuir. Et s'il anime un atelier pédagogique, il doit bien entendu pratiquer et connaître l'histoire de l'artisanat lié à cet atelier.

 

Dès l'été 2001, les membres de CEFC ont pu participer à des manifestations en collaboration avec des associations amies, ainsi qu'à des rassemblements de troupes. A partir de 2002, le côté animation a pu se développer pleinement grâce au matériel fabriqué et c'est à présent une quinzaine de membres et quelques mètres cubes de matériel (quatre tentes, une forge, les armes, le matériel de cuisine, ...) qui sont à même de se déplacer pour animer des fêtes.

 

Parallèlement au développement de l'aspect animation, les combattants ont acquis suffisamment d'expérience dans les techniques de combat de type spectacle pour passer à des techniques plus "réelles". Quand bien même ces techniques ont été développées en interne, elles sont très proches de celles présentées dans les traités d'armes. L'association est donc capable de présenter des démonstrations d'armes aussi bien chorégraphiées (façon film) que pédagogiques (comme c'était vraiment).

 

Afin de mieux cerner les activités de la compagnie, les sections suivantes présentent un résumé sur le côté sportif et l'animation.

 
L'aspect sportif PDF Imprimer Envoyer

 

Le principe fondamental est de former des combattants qui sachent manier en toute sécurité des reconstitutions (non coupantes) d’armes de type médiéval. Afin d’assurer cet objectif, chaque membre de CEFC assiste à au moins un cours hebdomadaire de deux heures où il joue le partenaire d’autres membres du même niveau. Chaque cours est composé d’échauffements, d’exercices techniques puis de combat libre, le tout dirigé par un des enseignants de CEFC. Les exercices suivent des programmes pédagogiques, adaptés au nombre d’années de pratique des membres, qui permettent d’apprendre de manière progressive et cadrée les éléments techniques. Au cœur de tous ces programmes réside deux notions fondamentales : la non-touche, la maîtrise de l’arme. Grâce à ces notions, chaque adhérent est à même de pratiquer du combat médiéval destiné à l'animation et d'évoluer ensuite vers des techniques plus « réelles ».

 

Lire la suite...
 
L'animation PDF Imprimer Envoyer

Pour les adhérents les plus motivés, CEFC leur donne l’occasion de participer à des fêtes, spectacles, banquets, etc. en tant qu’intervenants. Motivés car l’animation demande un investissement autrement plus important que le côté sportif. Ainsi, ceux d’entre nous que vous aurez l’occasion de rencontrer sur des animations sont non seulement des combattants mais aussi capables d’animer un atelier pédagogique ou de produire le matériel dont nous avons besoin. Effectivement, l’essentiel des costumes, objets utilitaires, tentes, équipement guerrier, etc. ont été fabriqués par nos soins. C’est entre autre pour cela que chaque intervenant sur un atelier en parle en connaissance de cause.

Les animations classiques que nous proposons prennent la forme d'un campement d'une petit troupe de mercenaires, en attente de contrat. Contrairement à des troupes dites de « reconstitution », notre équipement couvre une période large, allant du IXème à la fin du XIIIème siècle. En effet, notre souci principal n'est pas de proposer une sorte de musée ambulant d'une période très précise mais de proposer une vision assez large et pédagogique du moyen-âge. C'est pourquoi, certaines choses peuvent sembler anachroniques au connaisseur alors qu'elles nous servent de repères historiques dans nos explications. Par exemple, dans une fête « An mil », nous présentons des choses antérieures et postérieures à cette époque afin que le public en comprenne les tenants et les aboutissants. C'est ainsi beaucoup plus pédagogique.

Quant au contenu de ces animations, il se décline en trois domaines : les démonstrations d'armes, les ateliers et la musique.

Lire la suite...