Exercices de travail - L'épée et la bocle PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Hervald   
Index de l'article
Exercices de travail
L'épée et la bocle
Toutes les pages


L'épée et de la bocle

1°/ exercices de manipulations



La vidéo ci-dessus présente six exercices de travail à l'épée une main associée à une bocle. Nous les pratiquons régulièrement, notamment les deux premiers qui nous servent d'échauffement avant de passer à des points techniques plus orientés combat. Ces exercices ont principalement pour but d'acquérir/renforcer la coordination des deux mains, soit en les faisant travailler de manière synchronisée, soit en les désynchronisant. Comme indiqué en introduction, l'objectif est de travailler en amont des traités et non pas d'interpréter ces derniers, même si de nombreuses postures sont identiques.

Point important, ces exercices se focalisent uniquement sur la manipulation de l'épée et de la bocle, laissant de côté le travail sur le rythme, la distance, la qualité de frappe, ... Ces aspects sont abordés dans des exercices bien distincts qui ne sont pas présentés dans cette vidéo (mais, espérons-le, dans une future suite de cet article). En effet, cette configuration d'armement est particulièrement technique et il est pédagogiquement préférable de faire travailler ces aspects indépendamment avant de proposer des exercices qui en mèlent plusieurs.

1.1 - exercice 1 : attaque, contre-attaque.

On définit deux rôles : un attaquant qui initie les frappes en avançant, et le défenseur qui contre-attaque en reculant. Les deux combattants se placent initialement à une distance où ils peuvent potentiellement toucher les mains de l'autre avec la pointe de leur épée. En terme de combat, ils sont donc relativement proches.

L'attaquant choisit un point de visée et frappe en avançant mais sans rupture brutale de la distance. La frappe de l'attaquant doit se faire en gardant les deux mains "collées" l'une à l'autre, afin de protéger la main d'épée avec la bocle, ce qui est très facile à dire mais compliqué à faire. Sans compter le fait que le choix dans la position finale de bocle dépend de la garde du défenseur et des frappes qu'il peut initier. Cela dit, les contraintes imposées au défenseur dans cet exercice permettent de ne prend pas en compte ce dernier critère.
Le passage d'un attaque à une autre se fait sans revenir en garde, l'objectif étant d'enchaîner un maximum de frappe sans s'arrêter. Bien entendu, entre deux frappes, l'attaquant doit réarmer. Pour cela, il doit absolument continuer de protéger sa main d'épée avec sa bocle en gardant les mains collées.

Le défenseur doit lui aussi reculer sans rompre la distance initiale. Il vient contre-attaquer dans le umbow de la bocle de l'attaquant, tout en protégeant sa main d'épée avec sa bocle. Il passe d'une contre-attaque à une autre en utilisant les mêmes principes que l'attaquant.

Globalement, le rôle du défenseur est plus compliqué car il doit réagir très rapidement à l'attaque en se protégeant avec sa bocle tout en reculant et surtout en frappant un point que l'attaquant a choisi. Au début, cela conduit souvent le défenseur à faire des noeuds avec ses bras et du coup, rater la parade. Ou bien, comme à la toute fin de la deuxième séquence, le défenseur tape dans la bocle mais sur les bords car la frappe suit une mauvaise trajectoire et ne peut venir dans le umbow.

On peut constater dans la vidéo  que certains réarmements nécessitent de retirer un peu les bras alors que d'autres peuvent se faire d'une simple torsion du poignet (voir à ce sujet la section "variantes"). Cela dépend de la position des bras en fin d'une frappe et de la trajectoire de la frappe suivante. On constate également que les frappes sont très "déliées" : la trajectoire de la pointe des épées est souvent circulaire, donc longue et "lente" Encore une fois, l'objectif n'est pas de travailler la qualité de frappe. Il va de soi que dans le cadre d'un combat, ce genre de frappe est à proscrire pour être remplacé par des frappes où la pointe "descend" directement vers la cible, le plus linéairement et donc le plus rapidement possible.

Enfin, cet exercice peut facilement intégrer un travail sur le liage de la lame du défenseur afin de la repousser. La vidéo en donne quelques exemples, juste au début de certains réarmements.



Mise à jour le Vendredi, 26 Juin 2009 13:57